Madame Angela GIANGRANDE  chercheuse  à l'Institut de génétique et de Biologie Molléculaire et Céllulaire de Strasbourg a accueilli l'association SEP à simple pour nous exposer le projet de recherche en cours sur les mouches vinaigre (drosophile), rendu célèbre par Thomas Hunt Morgan au début du siècle, Drosophila melanogaster est devenue un modèle de choix pour les généticiens. En effet, le code génétique de cet animal est maintenant connu et il s’avère qu’il présente un grand nombre de gènes en commun avec l’homme. Cela pourrait être une avancée pour la sclérose en plaques.

Suivi de la présentation de l'équipe de 10 chercheurs chargeait du projet en cours et de la  visite du laboratoire.

  • chercheurs 1
  • chercheurs 2
  • chercheurs 3
  • chercheurs 4
  • chercheurs 5
  • chercheurs 6
  • chercheurs 8
  • chercheurs 9
  • chercheurs 7
compteur.js.php?url=bgSHtEzk6Pk%3D&df=k5